Différence entre Prépa-apprentissage (dispositif Minist Travail) et Classe 3ème prépa-métiers (Dispositif Educ Nationale)

Publié le par Contrat Apprentissage

1/- Préparation à l'apprentissage

 

La concertation pour le développement de l’apprentissage menée de novembre 2017 et janvier 2018 a fait ressortir un large consensus sur la nécessité d’un « sas » qui permettrait aux jeunes, et notamment aux plus vulnérables, de mieux préparer leur entrée en apprentissage. Trois enjeux ont été soulignés :

consolider les compétences de base qui peuvent être insuffisantes pour bien se lancer ;

conforter les compétences relationnelles et le savoir être professionnel pour réussir à signer un contrat et s’intégrer au dans le monde professionnel ;

mûrir son projet professionnel pour prévenir la rupture du contrat d’apprentissage qui survient parfois durant les premières semaines.

 

Dans le cadre d’un programme national, le plan d’investissement dans les compétences (PIC), un appel à projet a été lancé  par la Caisse des dépôts pour la création d’une préparation à l’apprentissage.

 

Les points clés de l’appel à projets :

 

  • Qui peut soumettre un projet ?

 

Chacun des CFA ou groupement de CFA ou organisme compétent en matière d’insertion professionnelle et d’apprentissage et associé à au moins un CFA.

 

  • Quel accompagnement, quel parcours peuvent être proposés ?

 

Les organismes sont libres d’imaginer ce qui leur semble le plus adapté. La durée des parcours pourra varier de quelques jours à plusieurs mois. L’accompagnement doit permettre d’identifier les compétences et les connaissances du jeune, de développer ses pré-requis relationnels et de sécuriser son entrée en contrat d’apprentissage.

 

  • A qui les prépa apprentissages sontelles destinées ?

 

Priorité sera donné aux projets ciblant les jeunes dont le niveau de qualification est inférieur au niveau IV et tout particulièrement lorsqu’ils résident dans les quartiers de la Politique de la ville (QPV) ou les zones rurales défavorisés.

 

La préparation à l’apprentissage vise à accompagner les personnes souhaitant s’orienter ou se réorienter par la voie de l’apprentissage, par toute action qui permet de développer leurs connaissances et leurs compétences et de faciliter leur intégration dans l’emploi, en cohérence avec leur projet professionnel. Ces actions sont accessibles en amont d’un contrat d’apprentissage.

2/- Les classes de troisième « prépa-métiers »

 

Les classes de troisième « prépa-métiers » créées par la loi Avenir professionnel (art 14), visent à accompagner les élèves volontaires dans la construction de leur projet de poursuite d'études en particulier vers la voie professionnelle sous statut scolaire et par apprentissage.

 

La formation comporte des enseignements communs et complémentaires, des séquences d'observation et des stages en milieu professionnel et des périodes d'immersion dans des lycées, dans des CFA ou dans des unités de formation par apprentissage (UFA).

 

La demande d'admission devra être présentée par l'élève (ou son représentant légal) au chef d'établissement d'origine. Les candidatures seront examinées par une commission placée sous l'autorité du recteur d'académie.

 

Ces classes peuvent être créées dans un collège, un lycée professionnel ou un lycée polyvalent.

Une convention conclue entre ces lycées et un ou plusieurs collèges définira les modalités pédagogiques et d'organisation des enseignements, dont celui de la découverte professionnelle des métiers et des formations professionnelles.

Décret n° 2019-176 du 7 mars 2019

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article