Faire pour apprendre : choisir l’apprentissage, une alternative pédagogique porteuse d’avenir

Publié le par Contrat Apprentissage

Pourquoi cette loi "Liberté de choisir son avenir professionnel"

 

70 % des apprentis ont un emploi 7 mois après leur diplôme et nombreux sont ceux qui se lancent dans l’entreprenariat.

Ils sont environ 400 000 jeunes à choisir cette voie de formation initiale.

La loi renforce l’attractivité de l’apprentissage pour le développer massivement à tous les niveaux de qualification :

500 € d’aide au permis de conduire pour les apprentis majeurs.

Une augmentation de 30 € par mois pour les apprentis de moins de 20 ans en CAP ou en Bac pro.

Tout contrat entre un jeune et une entreprise aura sa formation en CFA financée.

Les passerelles entre apprentissage et statut scolaire ou étudiant seront facilitées et les campus de métiers regroupant toutes les filières seront développées.

15 000 jeunes apprentis auront la possibilité chaque année de partir en « Erasmus pro » en Europe d’ici la rentrée 2022.

Tous les jeunes auront la possibilité d’entrer tout au long de l’année en apprentissage, et de faire valoir leurs acquis pour raccourcir la durée de la formation ou, au contraire, en cas de difficulté, l’augmenter avec une « prépa apprentissage », financée par le Plan d’investissement dans les compétences du Gouvernement.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :