L’apprentissage au quotidien

Publié le par Contrat Apprentissage

L’apprenti.e est un.e salarié.e à part entière ! À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle et celle de votre entreprise lui sont applicables dans les mêmes conditions qu’aux autres salariés.

L’apprenti.e : avant tout un salarié !

A bien des égards, un.e apprenti.e est un.e salarié.e comme les autres. Cependant, il s’agit pour lui d’une première expérience professionnelle. L’entreprise est un lieu de formation ; en arrivant, il n’en connaîtra pas forcément les codes. Expliquez-lui votre fonctionnement, il pourra ainsi s’adapter rapidement. Puis, au fur et à mesure de sa formation, il sera de plus en plus autonome !

JPEG - 163 ko

Un temps partagé entre l’entreprise et le CFA

JPEG - 32 ko

En signant un contrat avec un.e apprenti.e, vous vous engagez à respecter l’emploi du temps du CFA et à lui permettre de suivre l’intégralité des cours obligatoire.

La durée de travail de votre apprenti.e est la même que celle de vos autres employés (35 heures ou plus selon votre secteur d’activité). Cependant, le temps passé en cours au CFA fait partie de ce temps de travail. Les cours dispensés par le CFA ont lieu entre 8h00 et 19h00. Leur durée totale varie selon le diplôme préparé mais est généralement équivalent à 1 semaine de cours par mois.

La rémunération en apprentissage

La rémunération est un pourcentage du Smic qui évolue en fonction de l’âge et de l’ancienneté (ou au plus favorable pour les plus de 21 ans, un pourcentage du salaire conventionnel de l’emploi occupé).

Dans certaines branches professionnelles la rémunération des apprentis est supérieure à ces pourcentages. Pensez à vérifier votre convention collective !

La rémunération des apprenti.e.s en pourcentage du Smic

Dans le cas d’un contrat signé avec une personne en situation de handicap, la durée du contrat peut être portée à 4 ans. La rémunération pour année supplémentaire sera alors de 93 % du Smic.

Le rôle du maître d’apprentissage

Le rôle du maître d’apprentissage est crucial. Qu’il s’agisse du chef d’entreprise ou d’un ou plusieurs salariés volontaires, il accompagne l’apprenti.e vers l’obtention de son diplôme, le forme à un métier et le guide dans sa découverte du monde du travail.
Le maître d’apprentissage a une véritable responsabilité envers l’apprenti.e et un devoir de transmission des savoir-faire et méthodes de travail. Au quotidien, il est celui qui définit les tâches revenant à l’apprenti.e, vérifie la qualité de son travail et répond à ses questions éventuelles.
La relation maître-apprenti.e est enrichissante pour les deux parties, les maîtres d’apprentissage se félicitant souvent d’avoir découvert chez leurs apprentis, outre une véritable motivation et un regard neuf sur leur profession, des connaissances nouvelles sur les dernières techniques et innovations de leur secteur.
Cette relation si particulière donne parfois lieu à des collaborations de long terme, les apprenti.es reprenant l’activité de leur maître à leur départ en retraite, perpétuant ainsi leur savoir-faire.

En cas de difficulté, à qui vous adresser ?

Si la collaboration ne se passe pas aussi bien que prévu, ce peut être à cause du manque de maturité de l’apprenti.e, source potentielle d’incompréhensions. La plupart du temps un dialogue franc et ouvert, éventuellement en présence des parents peut venir à bout de ces difficultés. Vous pouvez également vous adresser au médiateur régional de l’apprentissage ou directement au CFA de votre apprenti.e.

 

Télécharger le mémo "Le quotidien avec un.e appreti.e, mode d’emploi"
jpg Le quotidien avec un.e appreti.e, mode d’emploi 1/3 Téléchargement (1 Mo)
jpg Le quotidien avec un.e appreti.e, mode d’emploi 2/3 Téléchargement (1.4 Mo)
jpg Le quotidien avec un.e appreti.e, mode d’emploi 3/3 Téléchargement (1.2 Mo)