François REBSAMEN a réuni ce matin les acteurs de l’apprentissage pour un point d’étape

Publié le par Contrat Apprentissage

François Rebsamen, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, a réuni ce matin les partenaires sociaux, régions, réseaux consulaires, représentants des apprentis et directeurs de CFA afin de faire le point sur la mise en œuvre du plan de développement de l’apprentissage qui avait été collectivement adopté sous l’égide du Président de la République le 19 septembre dernier.

Les différents acteurs se sont félicités de l’avancée générale des travaux. Le Ministre a notamment évoqué et salué les actions d’ores et déjà réalisées dans le cadre du plan de relance et qui participent à la qualité de la formation.

Cette réunion de mobilisation a également été l’occasion de donner des précisions sur deux nouveaux dispositifs qui permettront de dynamiser les entrées en apprentissage dès la rentrée 2015 :
- l’aide « TPE jeune apprenti », qui traduit l’annonce récente du Président de la République, où toute entreprise de moins de 11 salariés employant un apprenti percevra 366 euros par mois pour compenser les cotisations sociales restant à payer et la rémunération légale. Ce dispositif entre en vigueur dès les premiers recrutements d’apprentis en juillet prochain ;
- la prestation « réussite apprentissage », ciblée sur des territoires prioritaires, permettra à 10 000 jeunes de se préparer à l’apprentissage, et à l’employeur de les aider à s’intégrer durablement dans leur milieu de travail.

A l’issue de la réunion, François Rebsamen a annoncé sa décision d’avancer rapidement sur trois chantiers prioritaires :
- la mise en place, d’ici la rentrée 2016, d’une offre de services numériques complète pour permettre aux employeurs et aux apprentis de consulter les offres de contrats d’apprentissage disponibles dans chaque territoire, disposer d’informations et de services d’aide à la décision en matière de recrutement et solliciter les aides existantes, d’enregistrer les contrats d’apprentissage ;
- le lancement d’une concertation en vue d’améliorer le statut des apprentis. En particulier, les aides aux employeurs font désormais l’objet d’une palette complète. Sur cette base, les efforts des employeurs doivent pouvoir porter sur l’amélioration des conditions de travail des apprentis ;
- le lancement, dans le cadre du CNEFOP, d’une démarche nationale d’engagements de services dans le domaine de l’appui aux employeurs d’apprentis et aux jeunes en apprentissage, qui concernera notamment des CFA.

Source Ministère du travail

Commenter cet article