Et après le recrutement ?

Publié le par contrat apprentissage

Valoriser le savoir-faire « maison » de l’entreprise

L’apprenti est obligatoirement suivi par un maître d’apprentissage pour l’accompagner dans sa formation.

Pour l’entreprise, développer le rôle de maitre d’apprentissage est un levier de reconnaissance et de valorisation des collaborateurs :
il existe par exemple un Certificat de compétences en entreprise (CCE)/Tuteur – Maître d’Apprentissage validé par le réseau des Chambres de commerce et d’industrie et l’AFAQ/AFNOR Certification.

En 2013, un accord de branche a mis en place un « permis de former » pour les maîtres d’apprentissage de la branche des hôtels, cafés, restaurants.

Depuis mars 2014, les branches professionnelles sont désormais incitées à négocier sur ce sujet.

L’organisation de la transmission par les pairs - le maître d’apprentissage transmettant son expérience au jeune – est aussi une occasion pour l’entreprise de réfléchir à ses activités, missions et compétences requises.

Gérer les ressources humaines de l’entreprise

Pour un employeur, l’apprentissage constitue l’opportunité d’anticiper l’évolution de ses métiers et de ses compétences et le remplacement de ses personnels partant à la retraite dans une perspective de GPEC (gestion provisionnelle des emplois et des compétences).

Les chefs d’entreprise disposent de nouveaux dispositifs permettant de faciliter la pérennisation des embauches d’apprentis :
- L’entreprise peut bénéficier d’une aide contrat de génération de 4 000 euros pendant 3 ans si elle conclut avec le jeune âgé de moins de 26 ans (30 ans pour un salarié en situation de handicap) un CDI à l’issue d’un contrat d’apprentissage conclu à durée déterminée ou à durée indéterminée, à condition de maintenir un salarié âgé d’au moins 57 ans (ou d'embaucher un senior d’au moins 55 ans).

- L’entreprise peut aussi recourir au « CDI d’apprentissage » et ainsi, dès la période d’apprentissage terminée, la relation contractuelle se poursuivra dans le cadre du droit commun du contrat de travail à durée indéterminée. L’attractivité et la fidélisation à l’issue de la période d’apprentissage se trouvent ainsi renforcées.

Commenter cet article